Reclus

V

ous avez passé une grande partie de votre vie en pleine nature ou dans un lieu de culte reculé, dans la solitude ou, du moins, en compagnie très réduite. Que cet isolement vous ait été imposé ou qu'il fût volontaire, qu'il ait été motivé par la foi ou par la recherche d'un mode de vie sauvage, il a marqué profondément votre vision de l'existence. Les gens respectent votre abnégation, mais la comprennent rarement. Vous avez traversé des épreuves insurmontables pour la plupart. Ces tribulations intérieures vous ont rendu plus fort, plus sûr de vous, mais vous n'en tirez pas forcément d'orgueil.

Vous avez quitté ce mode de vie, définitivement ou pas, en tout cas il vous faut désormais vous adapter à la vie en société et à la découverte de l’extérieur.

  • Maîtrises de compétence : 2 au choix entre Athlétisme, Religion, Intuition, Médecine, Survie
  • Langues : une au choix
  • Outils : 1 au choix parmis Nécessaire d'herboristerie, Outils d'artisan, Nécessaire d’alchimiste
  • Equipement : un bâton, une couverture, des vêtements ordinaires, une liasse de notes et de quoi écrire, le nécessaire ou l'outil maîtrisé, et 5 po.
Privilège : sixième sens

Vous ne savez pas toujours pourquoi, mais la solitude et le silence vous distillent parfois des fulgurances, des prémonitions. Souvent, vous ne les comprenez que trop tard. Il vous arrive toutefois de suivre votre instinct, pour vous rendre compte progressivement que vous aviez vu juste. Ces intuitions restent pour vous très énigmatiques, mais vous avez appris à vous y fier. Votre meneur estimera quand vous fournir ces bribes d'indices au fil de la campagne. N'espérez pas toutefois résoudre plus rapidement l'intrigue de la campagne par ce biais ; généralement, vous ne recollez toutes les pièces qu'à la conclusion de l'histoire.

Particularités suggérées

La plupart des reclus le restent. Partir à l'aventure constitue pour un tel individu un changement profond. Les groupes qui les accueillent respectent généralement leur intimité et se rendent bien compte du recul nécessaire qu'ils apportent. La réserve qu'un tel personnage observe ne rend que plus spectaculaires les occasions où il en sort.

1d8 Trait de personnalité
1 Je suis d'une patience infinie, tant qu'on me laisse dans mes pensées.
2 Je rase chaque jour tous les poils de mon corps.
3 La vie en société et ses contraintes me semblent absurdes, et je peine à m'y conformer.
4 Je ne réagis qu'après plusieurs secondes quand on m'adresse la parole.
5 Je n'élève jamais la voix et mes mouvements restent posés.
6 Je laisse la nature veiller sur mon corps sans chercher à l'altérer ; mes cheveux, ma pilosité et mes ongles n'ont pas vu une lame ni une lime depuis des années.
7 Je suis souvent en avance ou en retard, car j'ai manifestement peu la notion du temps.
8 Mes journées sont ponctuées de divers rituels.
1d6 Idéal
1 Salut. La sagesse et la compassion sauveront le monde. (bon)
2 Illumination. Je suis engagé sur la bonne voie et serai bientôt prêt pour l'ultime étape. (tout alignement)
3 Raison. Le recueillement est le seul moyen d'ignorer les sentiments, les mensonges et les influences extérieures qui sèment la confusion dans notre esprit. (loyal)
4 Refuge. Les préoccupations du monde ne sont qu'une source de souffrance ; la délivrance viendra de la réclusion. (neutre)
5 Cynisme. La morale et les conventions sociales ne sont que des outils pour asservir les faibles. Celui qui le comprend fait un grand pas vers la vérité. (mauvais)
6 Maturité. La plus profonde des solitudes m'a appris la nécessité de la compagnie. (tout alignement)
1d6 Obligation
1 Mon mentor, à qui je dois tout, attend de grandes choses de moi.
2 Ma réclusion fut ordonnée contre mon gré, ce que je n'ai jamais accepté.
3 Je me suis imposé l'isolement à la suite d'un revers affectif.
4 Ma longue retraite m'a rapproché de valeurs qui n'étaient au départ pas les miennes ni celles de mes proches.
5 Je dois à tout prix préserver le secret de l'ordre qui m'a accueilli.
6 Mon isolement m'a permis de me faire oublier, du moins je l'espère.
1d6 Faille
1 Je donne souvent l'impression d'écouter les gens, mais leur avis m'importe peu.
2 J'ai chaque jour un peu plus de mal à me convaincre de ne pas quitter mes compagnons pour aller retrouver ma vie de reclus.
3 Toute cette méditation m'a permis de réprimer mon vice inavouable, mais pas de le vaincre.
4 Je ne comprends pas toujours pourquoi les gens tiennent tant à leur dérisoire existence.
5 Je ne connais que l'excès, que ce soit dans la privation ou la consommation.
6 Les gens croient que je médite quand mon regard se perd dans le vide, mais ils ne se doutent pas des idées sinistres qui animent parfois mon esprit.