Étape 2 : Maitrises de compétence

T

ous les historiques octroient la maîtrise de deux compétences. Chacun de ces apprentissages est l'occasion d'imaginer des temps forts du passé de votre personnage. Comment a-t-il appris à parler si bien ? Ou à monter à cheval ? Vous trouverez ci-dessous une présentation des compétences et des propositions de situations d'apprentissage académique ou autodidacte. Déterminez pour votre personnage la manière dont il a appris ses deux maîtrises de compétence, en lien avec son concept d'historique choisi à l'étape précédente.

Athlétisme

Vous savez nager, sauter loin et haut, et utiliser vos muscles pour grimper.

  • Dans la région où vous avez grandi, les villages se livrent chaque année à une compétition amicale qui inclut des épreuves de course, de saut et de natation. Vous vous êtes entraîné dur pour porter haut les couleurs de votre village, et vous y êtes parvenu !
  • Dans les mines des duergars, les esclaves travaillent sans relâche et s'abrutissent à la tâche dans des tunnels obscurs. Vous êtes l'un des rares à avoir tenu le coup. Vous avez réussi à trouver la force de vous évader, courant durant des heures, des jours, pour échapper à vos poursuivants.
Acrobaties

Vous savez garder l'équilibre et faire des pirouettes.

  • Vous avez été élevé par un baladin que vous avez accompagné sur toutes les routes du Cyfandir. Chaque jour vous vous entraîniez durement pour être capable d'accomplir les tours qui réjouiraient votre public et vous permettraient de manger à votre faim.
  • Vous avez été marin durant plusieurs années. Vous avez dû souvent monter aux cordages, jusqu'en haut des mâts, même par gros temps. Vous avez un solide sens de l'équilibre et on ne vous effraie pas facilement.
Discrétion

Vous savez marcher sans bruit, vous abriter dans l'ombre au bon moment ou marcher l'air de rien dans la foule tandis que vous menez une filature.

  • Vous avez été longtemps maltraité – par vos parents ou un maître abusif – et vous avez appris par instinct de survie à vous faire oublier.
  • Grandissant dans les bas-fonds, vous avez travaillé comme indicateur pour la garde et avez dû développer un talent certain pour écouter et surveiller discrètement des personnes dangereuses.
Escamotage

Vous avez les mains prestes et vous savez bouger rapidement vos doigts pour saisir et manipuler. Vous pouvez oeuvrer comme voleur à la tire, faire des tours de passe-passe ou jongler. Ce type de savoir-faire est très rare et considéré comme fort suspect par la garde.

  • Gamin des rues, vous étiez l'un des moineaux d'un malandrin qui vous obligeait à voler pour lui. Chaque jour vous aviez intérêt à ramener des objets de valeur et à ne pas vous faire attraper. C'était une discipline de fer, terrifiante même, mais vous avez beaucoup appris.
  • Adolescent, doté de peu d'apprêts, vous vouliez attirer l'attention d'un être cher et avez trouvé une solution originale. Vous alliez faire des tours – avec des cartes, des dés, des jeux de miroirs. Vous n'êtes pas forcément parvenus à vos fins, mais vous savez désormais faire beaucoup de vos dix doigts.
Arcanes

Vous connaissez les règles essentielles qui conditionnent le fonctionnement de la magie. Vous avez entendu parler de nombreux mystères surnaturels. L'enseignement académique des Arcanes est très fréquemment accompagné de l'apprentissage d'une langue exotique (diabolique, démoniaque, céleste, draconique, sylvestre).

  • Vous avez été l'apprenti d'un magicien qui vous a enseigné les secrets de la magie, les horreurs dissimulées dans l'ombre et leurs faiblesses afin de vous aider à savoir avec qui pactiser et qui éviter.
  • Près de votre village sévissait une meute de loups-garous. Cette menace a stimulé votre curiosité et vous avez questionné tous les anciens, les sages, les rebouteux, les prêtres et les charlatans. À force, vous avez acquis sensiblement les mêmes connaissances qu'un apprenti magicien.
Histoire

Vous êtes un lettré avec de solides connaissances dans les sciences humaines. Vous maîtrisez non seulement l'histoire, mais aussi le droit, les lettres, la géographie et la politique.

  • Votre famille tenait une étude de notaire depuis des décennies. Tout naturellement, vous avez aidé vos proches avec des tâches de scribe et de clerc. Ces années à noter testaments, querelles de guildes marchandes et autres conflits de voisinage – et à chercher les solutions à ces problèmes – vous ont permis d'en apprendre beaucoup.
  • Vous avez eu la chance de grandir entouré de livres : récits d'aventures, poésie épique, contes et légendes, chroniques des guerres contre le Chancre... Vous lisiez par passion, en rêvant d'aventures, mais ce faisant vous avez aussi retenu de nombreux détails et commencé à acquérir une solide culture générale.
Investigation

Vous avez l'oeil pour repérer les détails qui clochent et analyser une situation.

  • Pour devenir maître-artisan, votre mentor disait toujours qu'il fallait être attentif aux détails, comprendre comment une petite partie d'un ensemble peut influencer le tout. Cette vigilance méthodique et patiente devait vous permettre de remarquer les défauts en germe, afin de pouvoir les corriger. De fait, vous avez découvert que les applications de cette méthodologie étaient très nombreuses.
  • Le village était sous le choc. Des crimes terribles avaient été commis. À l'extérieur de la ville, des chasseurs avaient repéré des traces étranges, qui semblaient indiquer une chose et son contraire. À l'auberge, vous entendiez des témoignages qui vous laissaient perplexes, sentant qu'il y avait une faille. Peu à peu, les pièces du puzzle se sont mises en place et vous avez pu confondre un lycanthrope sanguinaire qui se faisait passer pour un simple paysan. Cet épisode vous a beaucoup appris, notamment à vous méfier des apparences et des conclusions hâtives.
Nature

Vous avez une vision d'ensemble de ce qu'est la nature, perçue comme un ensemble d'interactions (météorologie, qualité des sols, végétation, vie animale). Vous maîtrisez les sciences naturelles telles que la botanique, la géologie, la zoologie ou l'astronomie.

  • Dans le village, tous les enfants allaient écouter le druide dans la forêt. Il s'agissait surtout de grandes leçons sur Eana, mais vous étiez curieux et avez posé des questions supplémentaires. Vous vouliez comprendre comment un simple gland devient un chêne ou pourquoi les hirondelles partent l'hiver. Entre les sages enseignements de votre guide spirituel et vos propres observations et expérimentations, vous avez acquis de précieuses connaissances.
  • Nain bâtisseur, vous avez toujours entendu que pour construire solide, il fallait comprendre où on construisait. Les ingénieurs de votre peuple s'y entendent en séisme ou en inondation, comment anticiper ces risques et les intégrer au projet. Partageant des idées et des solutions avec vos pairs, vous êtes devenu un savant en la matière.
Religion

Vous connaissez les principes ordonnant la métaphysique du monde d'Eana. Vous savez quels sont les grandes religions, les dieux, les princes démons et les hospodars diaboliques. Vous avez appris la doctrine, les rites, les hymnes et les prières.

  • En grandissant au temple où vous aviez été placé comme novice, vous avez évolué dans un environnement religieux. Chaque jour vous deviez suivre la discipline stricte des lieux, enchaînant prières, repas, prières, études… Même si vous l'aviez voulu, vous n'auriez pas pu échapper à ces leçons de religion.
  • Dans la tribu, vous vous rassembliez pour de grandes fêtes durant lesquelles des poètes chantaient l'histoire du monde, le Cerf stellaire et les esprits en frappant du tambour. Vous n'avez pas reçu d'instruction doctrinale à proprement parler, mais vous vous êtes imprégné d'un climat de religiosité sereine vous aidant à trouver votre place dans le monde.
Dressage

Vous êtes à l'aise avec les animaux domestiques et vous pouvez apprivoiser des animaux sauvages.

Vous savez monter à cheval ainsi que le soigner, l'élever et le dresser.

  • Vous avez grandi dans une famille de nomades des steppes kaanis. Vous avez monté à cheval depuis la plus tendre enfance.
  • Durant vos années de vagabondage, à survivre d'abri en abri, votre seul compagnon était votre chien Truffe. Avec lui vous avez découvert le monde et grâce à lui, vous avez survécu à de nombreux périls. Aujourd'hui Truffe n'est plus, mais son souvenir vous accompagne et vous savez ce que vous lui devez.
Intuition

Vous savez identifier une émotion au ton d'une voix, déchiffrer les expressions fugitives et le langage du corps. Vous devinez souvent quand on vous ment ou quand on prépare quelque chose de louche.

  • Entouré de gens caractériels et violents, vous avez pris le parti d'être très attentif et de ne surtout pas manquer les signes annonciateurs de conflits. Cela vous laissait juste le temps de désamorcer la crise ou filer avant qu'elle n'éclate.
  • En étudiant auprès de votre maître, vous l'avez vu recevoir des gens en détresse. Il savait les écouter, et ses conseils étaient à la fois simples et sages. Il a su vous transmettre cet art de comprendre les âmes.
Médecine

Vous avez des connaissances en anatomie et en physiologie. Vous avez appris à diagnostiquer un empoisonnement ou une maladie. Vous savez faire des points de suture ou opérer pour retirer un projectile d'une plaie. La préparation des remèdes relève de la maîtrise du nécessaire d'herboriste ou du nécessaire d'alchimiste.

  • Réquisitionné par votre seigneur comme soldat, vous avez connu la bataille et été blessé. Par chance votre cas n'était pas trop grave par rapport aux autres. Vous vous êtes mis à disposition des soigneurs qui aidaient vos camarades. Chaque jour vous appreniez un peu plus sur l'art des bandages, la reconnaissance des symptômes ou les principales thérapies envisageables. Par la suite, vous avez approfondi votre étude jusqu'à devenir un véritable soigneur.
  • Cadet d'une famille de notable dans une grande ville, vous avez réfléchi à votre avenir et décidé d'embrasser la carrière de médecin plutôt que celle de juriste ou de marchand. Vous avez suivi un cursus académique essentiellement théorique, mais de grande qualité.
Perception

Vos sens sont en éveil. Votre ouïe, votre odorat et votre toucher acérés vous permettent de repérer les présences dissimulées.

  • Ce n'était qu'un emploi comme un autre, mais finalement, cette expérience de veilleur de nuit vous a confronté à tant de situations inattendues que vous avez appris à identifier les moindres détails annonciateurs de problèmes.
  • Au monastère, l'un des exercices consistait à se bander les yeux et tenter, le plus longtemps possible, d'évoluer en aveugle. Ce n'était pas facile, et vous avez récolté de nombreuses ecchymoses. Vous n'avez peut-être pas réussi à vivre sans vos yeux, mais vous savez désormais faire mieux attention à ce dont vos sens vous avertissent.
Survie

Vous savez vous orienter et voyager en pleine nature. Vous savez reconnaître les traces d'animaux ou de monstres et suivre leur piste. Vous êtes capable de construire des abris, de chasser, pêcher et bricoler sommairement.

  • En tant qu'aldaron, vous avez passé le plus clair de votre vie dans la forêt. Accompagnant les chasseurs, les cueilleurs et les pêcheurs de votre clan, vous avez appris auprès d'eux les gestes essentiels.
  • Encore tout jeune, vous avez fui un foyer violent – à moins qu'il n'ait été détruit au cours de l'attaque de monstres . Vous n'avez trouvé le salut qu'en vous réfugiant dans une vallée isolée où vous étiez le seul représentant des peuples du pilier. Vous vous êtes abrité dans une ruine. Avec le temps, vous en avez fait une petite habitation rustique tandis que vous avez appris à survivre par vos propres moyens, à la dure.
Intimidation

Vous savez commander, inquiéter, ordonner, effrayer ou brutaliser, à votre convenance.

  • Adolescent, vous n'aviez pas grand-chose et vous croisiez souvent des gosses de riches qui faisaient le même trajet que vous, ou allaient dans les lieux que vous fréquentiez pour s'encanailler. Entre froncements de sourcils et maniement ostentatoire d'un gourdin, vous avez progressivement acquis l'art et la manière de vous imposer. Aujourd'hui, vous y parvenez en utilisant seulement votre attitude, sans même avoir à sortir vos armes.
  • Le village était en feu et tout le monde fuyait, en proie à la panique. Cette femme avait commencé à interpeller les gens fermement et donner des instructions sur un ton qui ne souffrait pas d'appel. Bientôt elle ramena un semblant d'ordre et il fut possible d'endiguer la catastrophe. Vous avez tout fait pour suivre son exemple.
Persuasion

convaincre avec un discours argumenté ou haranguer la foule avec ardeur. Dans tous les cas, vous touchez les gens en exprimant des choses auxquelles vous croyez vraiment.

  • Vous avez toujours eu de la facilité pour parler aux gens, aidé en cela de votre charisme. Le plaisir d'échanger et le souci de plaire vous ont appris à savoir comment vous tenir et exprimer vos mots d'une manière qui touche au coeur.
  • Clerc d'une maison noble, vous avez dû vous rendre dans la capitale pour défendre la cause de votre maître. Il fallait avoir les meilleurs arguments sur le plan technique, mais surtout savoir comment les présenter pour qu'ils emportent l'adhésion du juge.
Représentation

personnes autour de vous, les réjouir ou les faire pleurer. Vous savez marcher avec grâce, chanter, danser et conter des anecdotes ou des épopées.

  • Votre mère était courtisane et a tenu à ce que vous ayez une éducation vous permettant, comme elle, de plaire et de faire votre chemin dans la bonne société. Des heures passées à vous tenir droit, à placer votre voix et étoffer vos récits pour qu'ils soient passionnants vous ont permis d'acquérir les bases essentielles en représentation.
  • Durant la guerre, vous avez tout perdu. Il ne vous reste que vos souvenirs. Ces chants d'enfants et de fête vous sont revenus et vous n'avez plus cessé de chantonner, puis chanter vraiment, de tout votre coeur. Avec l'entraînement, vous vous êtes progressivement amélioré. Alors que vous vous produisiez dans une rue passante de la Cité franche pour gagner quelques piécettes, vous avez attiré l'attention d'un barde qui vous a proposé de vous aider à vous perfectionner.
Tromperie

Vous savez bluffer et mentir, séduire et manipuler, escroquer et tromper, railler et provoquer. En toutes choses, vous séparez nettement ce que vous ressentez de ce que vous voulez que votre interlocuteur perçoive.

  • Vous avez une passion pour les jeux – les jeux d'argents ou les paris dangereux. Pour l'emporter, il est essentiel de ne pas laisser l'autre savoir ce que vous ressentez. Vous avez appris à toujours porter un masque en société. S'agit-il d'un sourire perpétuel, d'un visage constamment neutre, ou d'un babillage perpétuel qui fait office de bruit de fond ?
  • Les coulisses du pouvoir sont impitoyables. Issu d'une famille de l'aristocratie, vos proches vous ont averti et ont été attentifs à vous enseigner dès l'enfance à masquer vos émotions et à avoir une attitude irréprochable.