Nouveau monde ou paradis perdu ?

Qualité de l'interprétation du personnage (RP) Allant de 1 à 5 :
  • 1 : Interprète très mal son personnage, en contradiction avec son alignement, etc...
  • 2 : Interprète assez mal son personnage, (vague omniscience, utilisation d'informations hrp)
  • 3 : Interprète correctement son personnage.
  • 4 : Interprète bien son personnage et le fait évoluer, utilise ses traits, son background, etc...
  • 5 : Interprète très bien son personnage et lui donne une personnalité identifiable qui contribue à en faire un personnage mémorable.
Qualité de jeu en groupe, de 1 à 5 (jeu) :
  • 1 : Ignore ou empêche le groupe de faire évoluer les situations qui sont crées, qu'elles soient utiles au scénario ou non.
  • 2 : Ignorer ou empêche un joueur ou le MJ de faire évoluer les situations qu'il créé.
  • 3 : Joue dans le sens du groupe.
  • 4 : Permet à un autre joueur ou MJ de faire évoluer ou de créer des situations de jeu ensemble.
  • 5 : Permet au groupe de faire évoluer ou de créer des situations de jeu ensemble.
Qualité de forme (qualité) de 1 à 5 :
  • 1 : Fautes de français nombreuses et non respect des conventions d'écriture.
  • 2 : Lecture globalement désagréable ou peu compréhensible.
  • 3 : Qualité correcte.
  • 4 : Bonne qualité d'écriture, inventivité, synthétique ou facilement compréhensible.
  • 5 : Très bonne qualité d'écriture, style propre.
Elindine d'Enumasam
Elindine d'Enumasam

Elindine écouta les options propoées par Fëanor avec attention, souriant doucement. Elle lâcha même un très léger rire de gorge. Elle ne savait pas que les prêtres de Givreuse pouvait être si pratique lors d’un cambriolage. Il faudrait qu’elle s’en souvienne, à l’avenir. Elle écarta les longs cheveux de Fëanor, puis glissa ses lèvres à proximité de son oreille pour chuchoter tout bas :

"Je crois que je peux lancer un... Genre de sort pour garder un œil sur notre ami avec la bougeotte, là-bas. Tenter de le mettre hors d'état de nuire risque de trop attirer l'attention, puis il faudra cacher le corps, faire disparaître les traces, tout un bordel que nous voulons éviter."

La voleuse sourit et s'accroupit pour se déplacer le plus silencieusement possible jusqu'au bord de leur plateforme, juste assez pour voir le garde le plus alerte sans être vue en retour. Comme la première fois, elle concentra tous ses sens sur lui et, dans un souffle, finalisa la marque. Toujours accroupit, elle traversa la mezzanine dans l'autre sens, jusqu'à la rembarde qui donnait sur la tranche d'une des grande étagère. Elle fit un petit clin d'oeil à Fëanor, passa le garde-corps et bondit sur le meuble pour se laisser glisser en bas, aussi souplement et silencieusement que possible. Si tout se passait comme prévu, elle irait se cacher parmi les étagères, afin d'assurer les arrières du prêtre lors de sa descente.

[Sort : Marque du chasseur - Action : descente de la plateforme en tentant d'utiliser plus la dextérité que la force, si possible ?]
- Jet d'acrobatie avec avantage
- Jet de discrétion

Console R.P.

Lancé de 2d20+8 ~ [4,11] : 23

Lancé de 1d20+6 ~ [10] : 16

Edition 08/04/2024 22h26 par Elindine
01/04/2024 11h30
Fëanor de Torea
Fëanor de Torea

Fëanor termina ses explications, récoltant un léger rire d'Elindine. Le pauvre manqua un battement de coeur, son regard cherchant nerveusement la preuve qu'ils n'avaient pas attiré l'attention.
Rassuré, il se retourna vers sa compagne qui écartait ses cheveux, s'approchant de lui. Les yeux écarquillés, n'osant plus respirer, il ne bouga plus jusqu'à ce qu'elle lui chuchote à l'oreille ses intentions.
Respirant à nouveau, il ne reprit ses esprits que lorsqu'elle commença à s'éloigner pour descendre le long des étagères.

Calme toi Fëanor, Nolwë t'en soit témoin, un peu de tenue !

De nouveau alerte et vif, il attendit qu'Elindine lui fasse signe pour descendre à son tour. Il avait vu où elle avait prit appuie et s'en inspira pour éviter les déconvenue.

Le prêtre constata rapidement que ses gestes étaient gauches et bruyants à côté de la performance féline d'Elindine.
Alors qu'il avait descendu un étage à peine, il stoppa sa progression et s'assit sur l'étagère pour incanter. Quelques secondes suffirent pour que la magie divine face effet... Autour de lui, plus un bruit ne filtrerait le temps de sa concentration.
Avant de reprendre, il interrogea sa collègue du regard...

[Acrobatie : 11
Discrétion : 8

Lance Silence]

Console R.P.

Lancé de 1d20+3 ~ [8] : 11

Lancé de 1d20+3 ~ [5] : 8

Lancé de 1d20+6 ~ [2] : 8

11/04/2024 15h55
Elindine d'Enumasam
Elindine d'Enumasam

La voleuse faillit grincer des dents en entendant la réception lourdaude de Fëanor alors qu'il s'élençait de la plate-forme. De l'autre côté des étagères, elle sentit par un instinct surnaturel le garde le plus attentif tressaillir un instant et Elindine s'élança à pas feutrés vers le prêtre pour tenter de lui venir en aide, ou d'intervenir de façon plus musclée si le garde débarquait, quand soudain un impressionnant et presque effrayant silence se fit. Elle perçut le regard interrogateur, mais pas effrayé, du melessë et elle comprit que ce devait être un autre de ses petits tours de magie.

Un rictus étira ses lèvres. Le garde ne bougeait plus. Elle resta un instant aux aguets, puis fit signe à Fëanor de finir sa descente quand elle sentit l'homme poursuivre son chemin. Ils avaient eu de la chance. Quand le melessë eut fini elle se fendit d'un sourire rassurant, bien qu'un brin moqueur, qui laissait entendre qu'ils étaient en sécurité, mais qu'il y aurait sans doute des moqueries plus tard. L'humaine retrouva cependant bien vite son sérieux et guida Fëanor jusqu'à l'angle au bout de leur couloir d'étagères, d'où ils pouvaient voir les deux gardes qui devisaient, les voleurs infiltrés demeurant aussi silencieux et tapis dans l'ombre que possible.

Elindine, tout en gardant un pas souple et feutré, regardait autour d'elle tout ce qu'elle pouvait voir. Cherchant des yeux une quelconque indication sur leur objectif où, à défaut, une quelconque babiole intéressante. Après tout il n'y avait rien de plus grisant que de voler des voleurs, surtout s'ils étaient riches.

Edition 14/04/2024 22h30 par Elindine
14/04/2024 22h26
Fëanor de Torea
Fëanor de Torea

Cette fois il avait rejoint le plancher des vaches. Non pas qu'il n'aimait pas un peu d'acrobatie de temps en temps, mais il devait le reconnaître, il était bien frêle pour jouer des muscles dans une escalade périlleuse comme celle-ci. Heureusement, les dons de Sa Dame lui avait permis de palier à cette lacune, louée soit-elle.

Il fit un signe de tête à Elindine pour lui signifier que tout allait bien. Alors, tel un duo de chats en chasse, ils se fondirent dans l'ombre, à la recherche de leur proie.

Le prêtre hésita à mettre fin à sa concentration, au cas où ils devraient mettre le patrouilleur hors d'état de nuire. Pourtant, le risque était trop grand de mettre la puce à l'oreille de celui-ci, s'il pénétrait dans la zone... Aussi se résolu t'il à couper sa magie.

Son regard s'attardant sur tout ce qu'il pouvait voir, il cherchait un indice de la présence de l'artefact.

[Discrétion : 18, Perception : 17]

Console R.P.

Lancé de 1d20+5 ~ [13] : 18

Lancé de 1d20+6 ~ [11] : 17

25/04/2024 08h28
Nezami
Nezami

Depuis leur couloir, les deux ombres nocturnes étudiaient les environs. La sentinelle s'éloignait vers l'autre bout du hangar d'un pas souple. Sur leur gauche, ils entendaient par moment quelques échos caverneux des paroles échangées par les deux bavards. Pour l'heure, rien de bien dangereux dans ce dispositif de protection.

Plus étonnant : le contenu des étagères. là où ils se trouvaient, des centaines de babioles de toutes natures s'entassaient sur les plateaux de bois. Différentes boites en bois vernis, incrustées de délicats petits émaux, qui tenaient dans une main ou dans une sacoche; des disques étranges; des sphères comme celle de la shamane; de petits couteaux et des dagues aux lames étranges; des gants aux motifs dentelés; des bagues et des bracelets... Clairement, chaque panneau de bois était une véritable caverne aux merveilles.

Pour une petite cachotière de la nature d'Elindine, avoir tous ces objets devant les yeux, à portée de main, était un véritable pousse au crime. Elle mourrait d'envie de se remplir les poches de tous ces sublimes bibelots qui devaient valoir leur pesant d'or.

Pour Fëanor, la situation était encore plus étonnante. Lui, bien plus familier des phénomènes magiques, voyait clairement s'allumer toutes les lumières de son esprit. TOUT ici renvoyait une ou plusieurs auras qui n'avaient rien de naturel.

Des armes ? Des outils ? Ces objets pouvaient évidemment leur servir. Ils ne savaient pas encore à quoi pour le moment mais il était insupportable de rester plantés là sans rien prendre... ne serait-ce que pour les montrer et demander des explications !

Alors, qu'allaient faire nos aventuriers ? Iraient-ils jusqu'à snober ainsi tout ce matériel alors qu'ils étaient si démunis ? Et sinon, sur quoi se porterait leur choix ?

25/04/2024 11h54
Fëanor de Torea
Fëanor de Torea

Le regard de Fëanor fut irrémédiablement attiré par les étagères autour d'eux. Les objets étalés là n'avait rien de morceaux de poterie ou de bouts de métal rouillé qu'on s'attendait à retrouver dans les trésors d'archéologues...
Il sentait ses poils se hérisser sur sa peau, la magie flottant dans l'air, étrange... comme corrompue ? Il n'arrivait pas à définir ce qui le mettait mal à l'aise ainsi.

Se tournant vers Elindine, il cru voir dans son regard la même irrésistible convoitise qui aurait dût l'animer, à la vue de telles merveilles. Pourtant, le souvenir des derniers jours le hantait, retenant son bras plus surement qu'aucune entrave.
La folie des nains qu'ils avaient interrogés, les morts qui hantaient les quais de la ville, la créatures monstrueuse qui sillonnait le port... autant de phénomènes qui venaient au moins en partie, de cette myriade d'objets. Ils étaient liés aux ruines d'où ils avaient été extraits par une ancienne et puissante magie.

Adressant une prière à sa déesse pour lui donner du courage, il prononça les mots idoines pour voir les auras magiques de ces objets et mieux comprendre les enchantements qu'ils portaient. Plissant les yeux, il s'attendait à être ébloui, mais il devait en avoir le coeur net.

[Lance Détection de la magie]
[JdS Sagesse - Volonté : 25]

Console R.P.

Lancé de 1d20+6 ~ [19] : 25

Edition 28/04/2024 16h24 par FroloX
27/04/2024 14h51
Elindine d'Enumasam
Elindine d'Enumasam

En sentant la seule sentinelle vraiment attentive à son travail s'éloigner, Elindine se détendit enfin un peu. Pour tous les petits larcins qu'elle avait déjà accompli, sa tactique préférée avait toujours été de garantir l'absence de témoin sur les lieux du délit. C'était donc la première fois qu'elle gérait des gardes ; des gens spécifiquement engagés pour l'empêcher de faire son travail. Et l'expérience était aussi désagréable que ce qu'elle avait toujours imaginé.

Maintenant qu'elle était un peu plus à l'aise sur le terrain, la voleuse s'autorisa un petit coup d'œil aux étagères qui les entouraient et ses yeux s'illuminèrent immédiatement de convoitise. En tant qu'antiquaire fille d'antiquaires, les pièces croulant sous un amoncellement de babioles précieuses n'étaient pas choses inconnues pour Elindine, mais ça, ce genre d'objets et en de telles quantités... C'était nouveau, même pour elle. Elle ne sut dire si sa gorge se serra d'envie ou de colère face à l'indécence d'un tel spectacle. Le souvenir encore très frais du poisson monstrueux qui avait dévoré tout un équipage sous ses yeux était un rappel convaincant du fait que ses objets avaient été volés avant qu'elle-même ne caresse l'idée de s'en emparer à son tour. Et c'était ce vol qui était à l'origine de ses déboires. Des deboires de toute une ville et plus encore. Une menace assez convaincante pour l'aider à conserver ses doigts fermement ramenés dans ses paumes.

Elle allait poursuivre en laissant derrière elles l'opportunité de toute une vie, malgré la frustration, quand elle perçut les murmures familiers de Fëanor. Elle tourna aussitôt un regard curieux et intéressé vers le prêtre. Elle avait déjà vu ses parents faire expertiser des objets magiques par des lanceurs de sort et ses yeux s'ouvrir avec espoir à la pensée que, peut-être, elle pourrait glisser quelques souvenirs dans son sac grâce aux aptitudes décidément très pratique du melessë. L'idée de déposséder ne serait-ce qu'un tout petit peu le détestable Malborough et son chien de la casse aux tendances assassines ajoutait un sentiment de pure satisfaction à sa convoitise naturelle.

Edition 27/04/2024 23h41 par Elindine
27/04/2024 23h36
Fëanor de Torea
Fëanor de Torea

Au moment où son sort se diffusa dans la pièce, Fëanor connu un instant de panique. Il avait l'impression de baigner dans une piscine d'énergie magique. Heureusement, sa force de caractère prit immédiatement le dessus et il réussit à garder ses esprits. Il semblait que presque tous les objets autour de lui étaient traversés de magie.

Après avoir vérifié qu'Elindine avait l'oeil sur les gardiens, il s'adonna à l'étude attentive des lieux. Il lui fallut une éternité (une minute) pour réussir à filtrer l'infinité d'informations qui l'assaillent. Finalement, Fëanor commença à discerner plusieurs types de courants dont certains l'angoissait, voir le terrifiait, alors que d'autres lui semblaient plus doux. Tout cela n'était pas sans l'inquiéter.

Après un nouveau regard entendu avec Elindine, il se concentra un peu au hasard sur quelques objets proches de lui :
Une petite dague attira son attention. Elle était un des rares objets sans aura, mais fabriqué en os, sa forme n'était pas classique. Son fil était particulièrement coupant, ce qui était anormal pour un outil sans doute resté des années sans être affûté.
Juste à côté, une petite boite ronde, en bois sombre. Douce et polie, elle n'était pas proprement magique, mais contenait quelque chose qui irradiait une douce chaleur, réconfortante.
En dessous, un bracelet de fer blanc, assez épais, ne passait pas inaperçu. Il renvoyait un sentiment de protection d'une nature que le prêtre n'avait jamais connue auparavant.
Un peu plus loin, un objet taillé à même une roche grise, sorte de pendentif dont le lacet avait disparu. Il formait une étoile à quatre branches complètement asymétriques. De cette objet émanait un intense sentiment de force.
Encore plus loin, une torsade de bois, ressemblant à une boucle d'oreille, semblait pousser de petits cris à l'intérieur de la tête de Fëanor.
Enfin, lorsqu'il tourna ses yeux vers une petite sphère de métal roux amarrée à une chaînette, le prêtre sentit son coeur s'accélérer. Il avait le sentiment qu'elle l'attirait, tout en le surplombant. Elle souhaitait lui partager ses secrets... des secrets inquiétants. Le prêtre en fut fort mal à l'aise.

Depuis combien de temps étudiait-il ces étagères ? La jeune femme était-elle toujours là avec lui ? En appelant à la magie, qu'il savait pouvoir maintenir pendant dix minutes, il chercha la réponse à sa première question, ses yeux cherchant la réponse à la deuxième.

29/04/2024 16h24
Elindine d'Enumasam
Elindine d'Enumasam

Elindine observa Fëanor pendant quelques longues secondes alors que ce dernier semblait littéralement absorbé par les objets aux alentours. La rousse pouvait même voir de légers frissons courir sur sa peau. Il lui lança un bref regard qu'elle interpréta comme "Ca va prendre plus de temps que ce que tu espérais" et elle retint un gros soupir. Ses yeux se portèrent aux alentours, la majorité des gardes étaient statiques, mais il y avait toujours son ami à la bougeotte qui errait aléatoirement parmi les rayonnages (en tout cas pour le moment elle n'avait pas encore déterminé un circuit régulier, mais elle y travaillait). Fort heureusement pour eux, celui-là, elle le sentirait venir et les gardes se baladant avec des lanternes, aucun n'était exactement à même de la prendre par surprise, normalement. Là était le problème, il n'y avait pas exactement de "normalement" dans ce genre d'opération. La règle de base c'était : vite fait bien fait. Or, ils étaient en train de sérieusement ralentir la cadence.

Elindine ravala donc un grommellement, vérifia une dernière fois que chaque garde était suffisamment loin, puis alerta Irina : appuyant sur le clic pendant quelques secondes pour l'alerter que tout allait bien, pour le moment. La voleuse vérifia à nouveau la position de chaque garde, puis s'attela à dégager aussi rapidement et silencieusement que possible une manœuvre de repli sur une des plus basses étagères. En veillant à ne pas toucher les babioles qu'elle devinait, à la réaction du prêtre, tout sauf inoffensives, elle aménagea une étroite alcôve pour y fourrer le petit melessë en cas de bisbille. S'il restait cacher là, elle et Irina pourrait attirer suffisamment l'attention pour lui laisser la voie libre. Bien-sûr, dans l'idéal, autant en rester au plan A... Mais juste au cas où.

Quand elle se releva, Fëanor était toujours absorbé par sa magie et cela faisait bien une grosse minute qu'il y était. Elle mordit l'intérieur de sa joue nerveusement et se posta de nouveau en alerte, attendant qu'il ait enfin fini ses histoires, prête à le fourrer sans ménagement dans sa cachette si besoin. Quand enfin les yeux clairs du melessë trouvèrent les siens, elle lâcha un soupir de soulagement silencieux et lui tendit son sac pour qu'il y mette les babioles qu'il jugeait les plus adéquate. En attendant, la voleuse restait aux aguets, sa posture trahissant la nervosité accumulée pendant l'attente.

Edition 29/04/2024 19h02 par Elindine
29/04/2024 18h57
Fëanor de Torea
Fëanor de Torea

Après cet inventaire rapide - du moins pour certains, Fëanor avait repéré quelques uns de ces objets qui pourraient leur être bien utile. D'ailleurs, la voleuse avait anticipé et tendait son sac pour qu'il y glisse les éléments les plus pertinents... du moins l'interprétait-il ainsi.

Sélectionnant la dague, le bracelet de fer et l'étoile à quatre branches, il les fit disparaitre dans le sac, prenant quelques secondes de plus pour repositionner les objets autours afin qu'un espace vide de mauvais aloi n'attire pas trop le regard d'une sentinelle de passage.

Se faisant, le regard du prêtre, augmenté de sa perception magique, changea d'angle... et fut aussitôt ébloui. Il pensa que les auras innombrables surchargeaient sa vision, mais dans ce cas, pourquoi les autres objets sur les étagères étaient nets dans ses yeux et son esprit ?

Nolwë ! Est-ce vraiment ce que je penses ?

L'espace occupé par les fameuses archives, occulté par le voile noir insondable, était nimbé d'une puissante aura magique... et à l'intérieur, un trou noir, une absence totale de magie, qui semblait vouloir happer le prêtre !

- Une zone d'anti-magie ? chuchota-t-il à Elindine en désignant les archives.
" S'il y a quelque chose à trouver, c'est là-bas...

Conscient de leur position peu enviable, Fëanor vérifia qu'ils étaient toujours seuls et fit mine de se diriger vers leur nouvelle cible. Il espérait que les ombres et le silence l'accompagnerait.

30/04/2024 22h41
Nezami
Nezami

Ayant terminé leur rapine, les deux compères firent quelques pas silencieux jusqu’au bout de la travée. Sur leur droite, une puissante étagère bloquait le passage en faisant un angle avec une autre perpendiculaire. De nombreux objets trainaient encore un peu partout : deux petites sphères de même nature que celle que Fëanor avait déjà identifiée, une sorte d’amulette de bois, une flûte en os, un bandeau de fer blanc… une véritable quincaillerie s’étalait partout.

Elindine se dit que cet angle d’étagère offrait de bonnes prises pour grimper de l’autre côté, mais elle serait exposée, car dos tourné à leurs agresseurs potentiels.

Jetant subrepticement un regard de l’autre côté, sur leur gauche, ils purent voir qu’au bout de deux mètres environ, les travées s’élargissaient en un espace plus dégagé. C’était à cet endroit que les deux gardes papotaient, chacun adossé à une étagère, qui était le seul mobilier de la salle. Aucune table, ni chaise ni fauteuil… Deux grands braseros, l’un au fond à droite, l’autre à gauche proche d’eux, éclairait les lieux.

Grâce à la « marque du chasseur », Elindine savait que d’ici quelques secondes tout au plus, la sentinelle en faction serait dans le long couloir qui le ramenait jusqu’à ses deux acolytes. Il les aurait donc bientôt en ligne de vue s’ils s’aventuraient dans l’espace ouvert à proximité des deux autres gardes. Il fallait donc agir vite !

02/05/2024 09h41
Fëanor de Torea
Fëanor de Torea

Profitant du couvert réconfortant des ombres, le prêtre observa la scène à l'angle des étagères et repéra sa cible... C'était le moment, il n'y avait plus une seconde à perdre !

Pourvu que ces lourdauds tombent dans le panneau.

Activant sa magie dans un souffle, il visualisa le braséro à l'opposé de sa destination. Une flamme verte s'en éleva aussitôt, éclairant les protagonistes d'un lueur inquiétante.
S'ils tournaient la tête vers la diversion, il était prêt à s'élancer vers les archives et espérait qu'Elindine aurait le même réflexe.

[Lance Thaumaturgie]

[md]Si Elindine ne réagit pas à temps, et que c'est applicable, Fëanor utilisera Conduit divin : Instant décisif[/md]

02/05/2024 10h27
Elindine d'Enumasam
Elindine d'Enumasam

Elindine s'avançait déjà quand elle entendit le chuchotement de Fëanor qui incantait. Elle retint un juron quand elle vit la flamme verte et le melessë lui passer devant. Elle le suivit rapidement, les jambes pliées pour se tenir aussi proche du sol et silencieuse que possible. Pourvu, pourvu qu'ils blâment la myriade d'objets maudits qui les entouraient et pas une intrusion nocturne qui les rendraient bien plus méfiants à partir de maintenant !

03/05/2024 00h07
Nezami
Nezami

Les deux baroudeurs discutaillaient ferme visiblement. Difficile de dire s'ils avaient un débat philosophique qui les animait profondément ou s'ils s'engueulaient doucement depuis une heure sur une histoire d'argent. La première hypothèse n'était toutefois pas la plus probable. A la différence de celui qui patrouillait, les deux gars étaient assez âgés, plutôt raplôt, mais il se sentait qu'ils avaient pas mal bourlingué et qu'ils s'ennuyaient ferme. Le premier avait le crâne rasé rapiécé, l'autre une queue de cheval poivre et sel.

C'est le rapiécé qui eut le premier un mouvement de tête lorsque les flammèches virèrent au vert. Son mouvement poussa queue de cheval à se retourner d'un coup pour lui aussi, rester interloqué. Il n'en fallait pas plus pour Fëanor qui s'élança vivement, pris le virage à la corde et vint se coller à l'étagère, flanqué d'une Elindine tout aussi leste.

Le rapiécé se retourna au moment où la jeune femme passait derrière les rayonnages mais ne la distingua pas. Son regard cherchait les autres source de lumière pour voir si tous les braseros étaient ainsi atteints de la malédiction... mais non ! Seul celui à côté d'eux avait verdi.

- Allan ! Gary ! V'nez voir ça ! C'est quoi encore c'te affaire ?

C'était l'homme à la queue de cheval qui venait de crier un appel aux autres. Le patrouilleur et celui en planton devant la porte rappliquèrent au petit trot pour partager l'étonnement ambiant.

- C'est quoi encore cette saloperie ? Fit celui qui tenait la porte depuis le début de la soirée. Déjà que je suis mal à l'aise avec toutes ces babioles autour de nous. Parfois, j'ai l'impression qu'elles me parlent...

Celui qui patrouillait avait une voix plus haut perché que les autres, mais lorsqu'il parla, les autres ne mouftèrent pas :

- Que ce soit un "hasard" lié à ces affaires, ou quelque chose d'intentionnel, nous devrions passer tout au peigne fin. Vous vous rappelez ce qui est arrivée à l'autre équipe qui avait laissé quelqu'un s'infiltrer ici et dérober des objets...

Les autres poussèrent des grognements d'assentiment et une discussion pour se répartir les lieux s'engagea. Les compagnons devaient une fois de plus agir dans l'urgence : allaient-ils se cacher quelque part dans les rayonnage ? Ou bien pousseraient-ils le rideau noir qui trônait au fond de leur travée et semblait servir de porte d'entrée vers la salle des archives ? Il ne restait à Elindine et Fëanor que quelques secondes qu'il faudrait mettre à profit.

___________________________________
EDIT MD :

Les deux compères sentirent alors qu'une course de vitesse s'engageait. Ils avaient un groupe de 4 personnes sur les talons. Ils allaient sans doute se séparer pour une fouille minutieuse mais les affronter exposerait fortement les cambrioleurs et grillerait leur couverture. Sans parler des possibles répercutions si Malborought venait à remonter jusqu'à eux... ou jusqu'à Irina !

Il semblait donc à première vue que la solution la plus sûre était de traverser le rideau. Avec d'infinis précautions, les deux amis se glissèrent à pas de loups jusqu'à l'épaisse tenture. Au moment où ils allaient passer au travers, un sentiment étrange les assaillit. Comme si un danger soudain les guettait et leur intimait de faire demi-tour... mais ce sentiment fut fugace et ils passèrent de l'autre côté de l'épais tissu.

Ils se sentirent alors étonnamment à l'abri, comme protégés. Fëanor n'eut aucune difficulté à vérifier son hypothèse de quelques instants auparavant : Il y avait bien un puissant voile d'anti-magie entre cette pièce et le reste du hangar.

Depuis l'entrée de la zone, le couple ne savait pas trop bien quoi faire : La salle était plongée dans la nuit. Aucune fenêtre et aucune lampe n'éclairait les lieux. Toutefois, grâce à son ascendance elfique, le prêtre put à peu près distinguer comment s'organisait les lieux :

Au centre, une grande et longue table de travail, visiblement encombrée de plusieurs ouvrages. Les quatre murs étaient couverts de rayonnages et de casiers où s'entassaient livres, parchemins, papyrus et autres objets renfermant un langage écrit et des informations diverses.

De l'autre côté de la pièce, à l'exact opposé du rideau, se dessinait l'embrasure d'une porte. Cette embrasure rougeoyait légèrement sous l'effet d'une source de lumière.

Edition 07/05/2024 17h03 par Nezami
04/05/2024 09h47
Elindine d'Enumasam
Elindine d'Enumasam

Plaquée contre l'étagère, Elindine écouta la discussion des gardes, le cœur battant et l'œil fébrile. Elle ravala un juron en se mordant la lèvre en entendant leurs conclusions. Évidemment qu'il y en avait au moins un qui était un peu moins bête et superstitieux que les autres ! Sans ménagement, le regard noir et le geste rendu un peu plus ferme par la contrariété, elle poussa le prêtre et ses idées stupides jusqu'au rideau, toujours en silence, bien décidée à en finir avec ce travail aussi rapidement que possible.

Mais aussi déterminée fut-elle, ce rideau avait quelque chose d'effroyablement inquiétant. Elle ne savait pas ni pourquoi, ni comment, mais alors qu'elle forçait tout son corps à avancer et à pousser Fëanor devant elle, elle sentit les poils sur sa nuque se hérisser et tout son être se figer, prêt à faire volt face et à courir loin de ces nids à malédictions... Jusqu'à ce qu'ils passent de l'autre côté. En dépit des ombres épaisses qui masquaient sa vision humaine, elle se sentit soudainement aussi sereine qu'on pouvait l'être dans sa situation. Elle fronça les sourcils. La magie ce n'était pas son truc et elle avait du mal à comprendre ce qu'il se passait, mais elle n'aimait pas ça du tout.

Aprés une seconde qu'elle laissa à ses yeux pour tenter de distinguer quelque chose, en vain, les mains de la jeune femme glissèrent depuis les épaules du melessë jusqu'à ce que l'une d'elle se love dans sa paume. Elindine resta derrière lui, mais assez proche pour qu'il la guide et lui évite de renverser quoique ce soit dans l’obscurité. Tout ce que l'humaine parvenait à distinguer dans l'épaisse pénombre, c'était l'encadrement d'une porte qui menait à une pièce probablement éclairée à la bougie... Chose qui signifiait qu'elle était certainement occupée par une personne ayant besoin d'une telle lumière en pleine nuit. Elindine se rendit encore et ses doigts se refermèrent sur ceux de Fëanor, laissant son partenaire sentir l'anticipation qui s'accumulait dans ses muscles à l'approche d'une possible confrontation. Une perspective qui ne lui disait rien du tout !

11/05/2024 01h27
Fëanor de Torea
Fëanor de Torea

Malédiction ! Celui-là nous pourrira la vie jusqu'au bout...

Fëanor s'en voulait déjà bien assez sans le regard assassin de sa comparse. Pourtant, elle réagit vivement, l'entraînant vers la seule issue possible.
Il allait se laisser faire, de bonne guerre, lorsqu'une horrible sensation s'empara de lui. Il ne devait pas passer le rideau ! Non !

Que ?

L'obstacle passé, la peur viscéral qui l'avait assailli la seconde d'avant, se transforma en quiétude rassérenante. Quelle magie était donc à l'œuvre ?

Ils étaient plongés dans l'obscurité et il fallut une bonne seconde au prêtre pour que ses yeux s'adaptent à ce nouvel environnement... Il sentait la présence d'Elindine, aveugle, qui cherchait à être guidée.

- Ne bouge pas... Lui chuchota-il.

Fëanor sentait toujours le picotement familier dans ses pupilles... Il pouvait encore demander les faveurs de sa déesse pour analyser les flux de magie, ce qu'il fit aussitôt, espérant trouver ce qu'ils venaient chercher sans avoir à fouiller la pièce de font en comble.

Il commença par analyser la table centrale, peut-être que l'objet était le sujet d'étude du moment. Puis il regarderait du côté de la porte en face d'eux.
Il s'attendait à trouver le mur extérieur du hangar, mais à la source de lumière qui filtrait, il devait s'agir d'une autre pièce ! Occupée ?

- Peux-tu étudier cette porte ? Il n'y a pas d'obstacle jusqu'à elle... demanda-t-il à Elindine dans un souffle.

Avant qu'elle n'atteigne sa destination, il vérifia qu'aucune aura ne trahissait la présence d'un piège...

12/05/2024 09h26
Elindine d'Enumasam
Elindine d'Enumasam

Malgré le temps qui passait, il faisait toujours aussi noir. Elindine aurait bien maugréé davantage, mais ce n'était pas le moment de faire du bruit. Evidemment, ce n'était pas celui qui pouvait y voir qui allait se déplacer au travers d'une pièce sombre comme une nuit sans lune. C'était l'humaine aveugle qui s'y collait ! Ravalant sa mauvaise humeur, elle donna un petit coup de l'index dans la paume de Fëanor et partit prudemment vers la porte : la seule chose qu'elle pouvait distinguer dans l'obscurité. A tâtons, sans même soulever ses pieds qu'elle laisser frôler le sol, très, très lentement pour éviter de buter sur quoique ce soit, la jeune femme progressa jusqu'à l'auréole de lumière. Délicatement, elle examina la porte de bas en haut, caressant la matière et examinant la serrure du bout des doigts, cherchant si elle pouvait, par hasard, jeter un coup d'œil au travers, dans une embrasure, quelque chose pour avoir une idée de ce qu'il se cachait derrière.

Console R.P.

Lancé de 1d20+6 ~ [8] : 14

Lancé de 1d20+7 ~ [18] : 25

Edition 21/05/2024 23h01 par Nezami
20/05/2024 18h15
Fëanor de Torea
Fëanor de Torea

Aïe ! Se retint de protester Fëanor à la vengeance d'Elindine.
Il la foudroya du regard, même si c'était inutile dans l'obscurité ambiante. Finalement rassuré de voir qu'elle parvenait à sa cible sans encombres, il revint à ses préoccupations.

Mais rapidement, il fut de nouveau interrompu, car quelqu'un était derrière le rideau ! Le prêtre se figea, n'osant plus respirer. Il était trop tard pour se cacher de toute façon.

Déesse, protège nous ! Pria-t-il silencieusement.

Son instinct lui hurlait d'attraper ses dagues, de défendre chèrement sa peau... Pourtant, que la magie des lieux opère ou que le souffle de sa déesse soit sur lui, il n'en fit rien.
Et il ne le regretta pas. Le garde fit demi tour, les laissant de nouveau seuls, dans un silence de mort

Fëanor reprit alors son étude des lieux. Et cela s'avéra surprenant ! En effet, contrairement à ce à quoi il s'attendait, rien ici n'avait d'aura magique. Était-ce le voile d'antimagie qui réprimait ou occultait les flux ? Non... Le voile n'opérait pas dans la pièce.
Ainsi, ils étaient dans un bureau d'étude tout ce qu'il y avait de plus banal. Un peu déçu et bizarrement soulagé, il s'autorisa un soupir.

- Aucune magie ici... Chuchota-il à Elindine en s'approchant d'elle.
" Tu as trouvé quelque chose ? Ajouta-t-il dans un souffle.

Il ne lui semblait pas nécessaire de fouiller les lieux plus en détail. Ils manquaient clairement de temps pour ce genre de distractions.

Edition Hier 08h30 par FroloX
Hier 08h29
Elindine d'Enumasam
Elindine d'Enumasam

A pas lents et feutrés, Elindine traversa la pièce jusqu'au moment où son pied traînant finit par rencontrer la table dans un petit "bap" assez fort pour qu'elle se retracte un instant, aux aguets, avant de poursuivre pour atteindre la porte.

L'embrasure et le battant était tout ce qu'il y a de plus classique. Une porte à simple peu épaisse, pas très solide, avec une serrure étroite qui n'était même verrouillée, impossible d'y voir au travers, par-contre. La roublarde soupira silencieusement, la lueur qui filtrait par le cadre était chaude, assez vide, il devait y avait au moins deux bougies pour éclairer la personne derrière. Elle colla son oreille à la porte et se concentra. Elle percevait une respiration, une seule et le bruit feutré, délicat, d'un doigt frottant le papier et de feuilles que l'on tourne. Quelqu'un lisait à la lumière de deux bougies, une personne lettrée, invitée en ces lieux se plein droits et pas d'une espèce pouvant voir dans l'obscurité, à priori.

Elle se retourna à demi vers Fëanor en l'entendant approcher et fronça les sourcils à ses mots. Pas de magie ici... À la lumière qui filtrait par l'embrasure elle approcha de nouveau du prêtre pour chuchoter tout bas à son oreille.

"Une personne, probablement humaine, lit, deux bougies allumées." Elindine était laconique, précise "Elle a certainement le droit d'être ici."

Elle considéra Fëanor encore un instant.

"On peut entrer, doucement ou par surprise... Ou la faire sortir." Conclut-elle tout aussi doucement.

Hier 22h03